Turcs et Américains à la rescousse de Fathi Bachagha – Jeune Afrique


A l'issue d'une réunion du Conseil présidentiel, vendredi 28 août, le ministre de l'Intérieur Fathi Bachagha a été "suspendu". (Ici, le 29 août 2020.)

A l’issue d’une réunion du Conseil présidentiel, vendredi 28 août, le ministre de l’Intérieur Fathi Bachagha a été “suspendu”. (Ici, le 29 août 2020.) © AFP

Fathi Bachagha a pu sauver in extremis son siège de ministre. Après sa suspension, le Premier ministre Fayez al-Sarraj a subi les remontrances de Washington et d’Ankara. Explications.


Le Misrati Fathi Bachagha doit son retour le 4 septembre à son poste de ministre de l’intérieur du Gouvernement d’entente nationale (GNA) aux pressions américaines et turques. En coulisses, Washington comme Ankara ont ferraillé auprès du Premier ministre Fayez al-Sarraj pour réintégrer le ministre qu’il avait suspendu le 28 août.





Source link

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.