pouvoir et opposition s’accusent mutuellement de vouloir surfer sur la crise – Jeune Afrique



Six membres de l’opération de solidarité « Survie-Cameroun », lancée par l’opposant Maurice Kamto, ont été arrêtés alors qu’ils distribuaient gratuitement des masques et du gel hydroalcoolique pour lutter contre le Covid-19.


Pour la deuxième fois depuis leur interpellation, le 11 mai, six volontaires de « Survie-Cameroun », une initiative de levée de fonds lancée par le chef de l’opposition Maurice Kamto pour répondre à l’urgence sanitaire, seront déférés devant le procureur de la République, ce 15 mai. Jeudi, la garde à vue de ces six opposants avait été prolongée de 48 heures, la deuxième fois en une semaine.

Les six membres de l’initiative « Survie-Cameroun » avaient été interpellés alors qu’ils distribuaient gratuitement du gel hydroalcoolique et des masques au marché de Mokolo, à Yaoundé. À l’issue de leur audition au commissariat central numéro 2, les officiers de police en charge du dossier ont évoqué, comme motif d’interpellation, « la distribution illégale de gel et de masques » ainsi que « la rébellion en bande ».

Lors de leur première audience au parquet du tribunal de première instance de Yaoundé, le juge a renvoyé les accusés vers l’unité d’enquête afin qu’ils précisent « l’origine des masques et gels distribués ». Une contorsion judiciaire qui inquiète les proches de ces volontaires, convaincu d’une « arrestation arbitraire ».

« Acharnement »

Abonné(e) au magazine papier ?
Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital
pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.





Source link

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.