pourquoi la médiation de Goodluck Jonathan piétine – Jeune Afrique


L’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, le 23 juillet 2020 à Bamako, où il conduit une médiation pour tenter de sortir de la crise.

L’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, le 23 juillet 2020 à Bamako, où il conduit une médiation pour tenter de sortir de la crise. © MICHELE CATTANI / AFP

La tentative du médiateur de la Cedeao, Goodluck Jonathan, de réunir le président Ibrahim Boubacar Keïta et les leaders du mouvement de contestation a échoué. La mission de l’ancien président nigérian s’achève sans grandes avancées. Explications.


De retour de Nioro (non loin de la frontière mauritanienne), où il a échangé avec le chef religieux Bouyé Haïdara le 12 août, Goodluck Jonathan a poursuivi sa tentative de médiation à Bamako, où il a rencontré des représentants de la majorité présidentielle ainsi que des leaders du Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), qui réclame toujours la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK).

Une liste de conditions





Source link

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.