Orange veut s’imposer au Maroc avec le « mobile money » – Jeune Afrique


Nawal Gharmili Sefrioui et Yves Gauthier, lors du lancement d'Orange Money, le 10 mars 2020, à Casablanca.

Nawal Gharmili Sefrioui et Yves Gauthier, lors du lancement d’Orange Money, le 10 mars 2020, à Casablanca. © ORANGE MAROC

Bien implanté au sud du Sahara, l’opérateur de télécoms veut séduire les usagers du royaume avec le portefeuille virtuel fonctionnant en interopérabilité qu’il vient de lancer.


L’équipe de 17 personnes travaille sur le projet annoncé depuis juin 2019, date de la création de la société Orange Money Maroc. Mais c’est le 10 mars que le service a officiellement été lancé, faisant du royaume le 18e pays de l’opérateur français en Afrique et au Moyen-Orient à proposer le mobile money.

Tout Marocain disposant d’un téléphone peut désormais créer un portefeuille virtuel Orange Money qui lui permet de transférer de l’argent, de recharger du crédit téléphonique, de retirer du liquide dans un point de vente Orange ou de payer des factures. Et cela, quel que soit son opérateur.

« C’est la première fois qu’Orange Money fonctionne en interopérabilité, se réjouit Yves Gauthier, directeur général d’Orange au Maroc. Cela a nécessité des développements et des tests supplémentaires sur une plateforme qui est commune à tous les services Orange Money du continent, ce qui a





Source link

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.