Najat Vallaud-Belkacem rejoint l’Université Mohammed VI Polytechnique de Marrakech – Jeune Afrique



Ancienne élève et enseignante de Sciences Po Paris, l’ex-ministre PS sous François Hollande et directrice France de l’ONG ONE est désormais professeur affiliée à l’Université Mohammed VI Polytechnique de Benguerir, près de Marrakech.


Ce 16 juin, l’Africa Business School de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) annonçait l’organisation d’un webinar en collaboration avec le cabinet McKinsey & Company sur le thème : « Diversité et inclusion dans le contexte de la crise du Covid-19 ». Parmi les trois invités, l’ancienne ministre française de l’Éducation Najat Vallaud-Belkacem, d’origine marocaine, que Jeune Afrique a récemment interviewé dans le cadre de ses nouvelles fonctions de directrice France de l’ONG ONE.

Dans un post de l’Université sur Linkedin, Vallaud-Belkacem est aussi présentée comme « professeure affiliée de l’UM6P ». Une source à l’Université de Benguerir (dans la région de Marrakech) confirme que l’ancienne ministre socialiste compte bien parmi les nouvelles recrues de l’institution qui compte assurer une rentrée en présentiel en septembre.

 

 

Ouverte en 2013 et inaugurée en 2017 après une période de rodage, l’UM6P est adossée à une fondation liée au groupe OCP, le géant du phosphate marocain. L’Africa Business School symbolise, elle, la volonté de la direction de l’université de s’imposer comme une institution reconnue à travers le continent. Lors d’une visite de Jeune Afrique à l’Université en mars 2019, Hicham El Habti, son secrétaire général, expliquait vouloir « fonder l’agenda de recherche sur les défis posés au continent » et ouvrir, par exemple, au plus vite un centre d’études sur la fertilité des sols africains.

Une nomination logique

Najat Vallaud-Belkacem, diplômée de Sciences Po Paris, a a priori peu à voir avec l’univers de l’engrais et des types de sol. « Elle interviendra sur plusieurs sujets en relation avec les filières proposées », nous explique sobrement un membre des équipes. L’ancienne ministre ne découvrira pas l’enseignement : elle a déjà assuré des cours auprès des étudiants du master en affaires publiques de Sciences Po Paris.

Sa nomination fait donc sens. « Nous ne comptons pas négliger les sciences humaines », nous déclarait Hicham El Habti en 2019. En 2014, l’École de gouvernance et d’économie (EGE) à Rabat était rattachée à l’UM6P et a depuis déménagé vers Benguerir, où elle propose un cursus de gouvernance, sciences économiques et sociales.

En enrichissant son corps enseignant et son offre pédagogique, l’Université veut notamment attirer les Marocains de la diaspora

Le secrétaire général de l’UM6P expliquait alors vouloir attirer les Marocains de la diaspora pour enrichir son corps enseignant et son offre pédagogique, lui-même ayant effectué ses études France et se décrivant volontiers comme un « repat ». Dans un livre publié en 2017, Najat Vallaud-Belkacem racontait son parcours qui l’avait mené de sa petite ville de naissance de Beni Chiker,  dans l’Oriental, à un important ministère en France.

En 2012, alors qu’elle était une figure importante du Parti socialiste, la militante avait été attaquée par des personnalités de droite et d’extrême-droite à propos de sa double nationalité ou encore de ses activités auprès du Conseil de la communauté marocaine de l’étranger (CCME), de 2007 à 2011, une structure créée par le roi Mohammed VI et chargée de suivre les politiques publiques du royaume à l’égard de ses ressortissants à l’étranger.

Abonné(e) au magazine papier ?
Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital
pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.





Source link

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.