l’histoire des aveugles de Bafia, une terrible erreur coloniale – Jeune Afrique


Le docteur Jamot et son équipe, au Cameroun, en 1930.

Le docteur Jamot et son équipe, au Cameroun, en 1930. © Albert Harlingue/Roger-Viollet

Dans son nouveau livre, le Camerounais Mutt-Lon revient sur un cruel épisode de l’occupation coloniale, qui a provoqué la cécité de 700 personnes dans la région de Bafia.


Damienne Bourdin est une jeune femme de 31 ans que des déboires intimes poussent à s’engager dans les troupes de médecine tropicale en 1929 et elle se retrouve au Cameroun auprès du docteur Jamot. Une trajectoire à la fois singulière et assez banale.

Singulière parce qu’il s’agit d’une femme, issue d’une bourgeoisie de province où les apparences comptent plus que les penchants personnels et les familles ont une idée claire de la place d’une femme dans la société.

Banale car nous sommes entre les deux guerres, l’expansion coloniale est à son apogée et revêt divers visages, de l’exploitation économique à la conquête religieuse en passant par les immenses défis sanitaires propres à cet immense no man’s land inexploré qu’est encore l’Afrique aux yeux de l’Occident.





Source link

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.