les obsèques impossibles de Victor Fotso – Jeune Afrique


Victor Fotso, à Yaoundé en 2006.

Victor Fotso, à Yaoundé en 2006. © Saabi/Galbe.Com

Le rapatriement de la dépouille du patriarche et homme d’affaires était prévu à la mi-juin au Cameroun, son pays natal, mais sa famille est en désaccord sur ce point.


Décédé le 20 mars à l’hôpital américain de Neuilly, Victor Fotso, qui laisse une vingtaine de veuves et une centaine d’enfants, doit être inhumé le 20 juin à Bandjoun. Selon nos informations, sa fille Laure, administratrice de plusieurs sociétés du groupe familial, s’est présentée le 2 juin au consulat du Cameroun à Paris pour obtenir l’autorisation de rapatrier le corps. Elle était accompagnée de son époux, l’ancien footballeur international Geremi Njitap.

Abonné(e) au magazine papier ?
Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital
pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.






Source link

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.