le Tchadien Hissène Habré regagne sa prison – Jeune Afrique



L’ex-président tchadien Hissène Habré, condamné à perpétuité à Dakar pour crimes contre l’humanité, avait bénéficié de deux mois de sortie en raison du coronavirus.


Hissène Habré va regagner sa prison dimanche 7 juin, a indiqué un responsable du ministère de la Justice. Condamné à perpétuité à Dakar pour crimes contre l’humanité, l’ancien dirigeant tchadien (1982-1990), 78 ans, avait bénéficié le 7 avril d’une sortie de prison de 60 jours, accordée par la justice sénégalaise en raison de la pandémie de Covid-19. Il avait rejoint le même jour une de ses maisons à Dakar.

Interrogé par l’AFP sur le fait de savoir s’il réintégrerait sa prison dimanche au terme de ces 60 jours, un responsable du minisère de la Justice, Babacar Dione, a répondu par l’affirmative. Ce responsable n’a pas précisé à quel moment, ni si Hissène Habré était déjà de retour en cellule.

Craintes des associations de victimes

Les associations de victimes avaient dit redouter une « libération déguisée » du président tchadien déchu à la faveur de cette « mesure humanitaire et de précaution », selon les autorités sénégalaises.

Le juge de l’application des peines avait motivé sa décision par le fait que Hissène Habré était « particulièrement vulnérable à ce coronavirus » et la nécessité de faire de la place dans sa prison, choisie pour mettre en quarantaine les prisonniers en début de détention.

Le Sénégal, qui compte officiellement 4 328 cas de coronavirus, dont 49 décès, a commencé le 11 mai à assouplir progressivement les mesures imposées depuis mars pour en endiguer la propagation.

Abonné(e) au magazine papier ?
Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital
pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.





Source link

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.