Le couple Mebe Ngo’o entre les affres de la prison et de la maladie (1/4) – Jeune Afrique


Alain Mebe Ngo'o lors d'une cérémonie officielle à Yaoundé en juin 2018 Mme Mebe Ngo'o Lors d'uen cérémonie au Palais de l'Unité.

Alain Mebe Ngo’o lors d’une cérémonie officielle à Yaoundé en juin 2018 Mme Mebe Ngo’o Lors d’uen cérémonie au Palais de l’Unité. © DR

« VIP en prison » (1/4) – Incarcérés depuis plus d’un an à Yaoundé, Bernadette et Edgar Alain Mebe Ngo’o voient les épreuves se multiplier : confinement dû au Covid, hospitalisation de madame et mutinerie dans le quartier de monsieur.


La prison centrale de Kondengui à Yaoundé a rouvert ses portes aux visiteurs après plusieurs semaines de confinement dû au coronavirus. À la suite de la levée des mesures de restriction, les familles et les avocats peuvent de nouveau accéder à l’établissement pénitentiaire. Bonne nouvelle pour Edgar Alain Mebe Ngo’o. Cet ancien ministre de la Défense, détenu depuis mars 2019 au quartier 14 (VIP) pour des soupçons de détournement de deniers publics, était obligé d’aller chercher ses repas à l’entrée principale.

Lui qui n’aime pas quitter sa cellule devait traverser la cour d’honneur scrutée par des milliers d’yeux à la fois curieux et envieux, haineux et fascinés par ces détenus entassés dans cette prison abritant quatre fois plus de pensionnaires que prévu par les constructeurs.

N’ayant pas d’autorisation d’accès, ses enfants, qui se relaient quotidiennement pour lui apporter ses repas, n’avaient d’autre choix que d’attendre leur père à l’entrée. Charge à lui de porter une partie du panier à son épouse, Bernadette, arrêtée le même jour et emprisonnée au quartier féminin, mitoyen de la zone 14.

Fièvre typhoïde et Covid





Source link

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.