la start-up OPay, arrivée en fanfare, déchante face à la crise – Jeune Afrique


Arrivée en fanfare au Nigeria, la start-up OPay déchante face à la crise

Arrivée en fanfare au Nigeria, la start-up OPay déchante face à la crise © news clubi / Flickr / CC

Financée sur capitaux chinois, la jeune pousse norvégienne réduit drastiquement son offre de services au Nigeria.


Moto-taxi, transport par bus, société de livraison de repas, branche d’investissement, du micro-crédit… Le tout rassemblé dans une seule et même application, lancée en juin 2019. L’année dernière a été dense pour la fintech norvégienne OPay, qui avait reçu 180 millions de dollars d’investissements chinois en 2018 pour pénétrer le marché nigérian du mobile-money.

Mais la chute est rude pour la société qui revendiquait en juillet 2019 plus de 40 000 agents actifs au Nigeria et des transactions quotidiennes d’une valeur de 5 millions de dollars : elle a annoncé début juillet que plusieurs de ses filiales – OCar, ORide et OExpress – s’apprêtent à quitter le Nigeria ou à cesser temporairement leurs activités.





Source link

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.