la condamnation de « Zenu » acte la chute des dos Santos – Jeune Afrique


José Filomeno Dos Santos lors de l'ouverture de son procès, le 9 décembre 2019 à Luanda.

José Filomeno Dos Santos lors de l’ouverture de son procès, le 9 décembre 2019 à Luanda. © Joao da Fatima / AFP

Jugé depuis fin 2019 pour fraude, blanchiment d’argent et trafic d’influence, le fils de l’ancien président angolais, José Filomeno dos Santos, écope de cinq ans de prison.


C’est le coup de grâce pour la famille dos Santos. Au terme d’un procès qui a duré plusieurs mois, la justice angolaise a condamné, vendredi 14 août, José Filomeno dos Santos, le fils de l’ancien président José Eduardo dos Santos, à cinq ans de prison pour fraude, blanchiment d’argent et trafic d’influence. Très attendu, ce jugement illustre la chute de l’ancienne famille présidentielle autant que la volonté de rupture du successeur de dos Santos, João Lourenço.

Ni l’avocat de celui qui est surnommé « Zenu », ni sa famille n’ont réagi dans l’immédiat. La peine est inférieure aux réquisitions du ministère public, qui avait demandé une condamnation d’au moins sept ans.

Les trois autres personnalités qui comparaissaient aux côtés de José Filomeno dos Santos ont elles aussi été condamnées. Parmi elles, l’ancien gouverneur de la Banque centrale, Valter Filipe, qui reçoit la plus lourde peine, de huit ans d’emprisonnement. Les avocats des prévenus ont toutefois annoncé contester la décision et obtenu le maintien de leur client à domicile dans l’attente du recours.





Source link

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.