John Nkengasong, la voix de l’Union africaine face au coronavirus – Jeune Afrique


ETHIOPIA-HEALTH-VIRUS

ETHIOPIA-HEALTH-VIRUS © John Nkengasong, Director of Africa-CDC, speaks during a press conference on COVID-19 at African Union (AU) headquarters in Addis Ababa, Ethiopia, on March 10, 2020. (Photo by Michael Tewelde / AFP)

À la tête des Centres africains de prévention et de lutte contre les maladies (Africa CDC), le Camerounais John Nkengasong a été propulsé sur le devant de la scène par la pandémie. Retour sur son parcours, de l’OMS à l’Union africaine.


C’est une figure clé de la lutte contre le Covid-19 en Afrique. John Nkengasong, le directeur des Centres africains de prévention et de lutte contre les maladies (Africa CDC), est sur tous les fronts depuis le début de la pandémie.

Ce virologue camerounais de 61 ans, diplômé de l’Université de Yaoundé, qui s’est ensuite formé à la médecine tropicale en Belgique, conseille les gouvernements, pilote l’acheminement des tests de dépistage et des équipements de protection, coordonne la réponse continentale au virus et vante les bienfaits des gestes barrières auprès du grand public.

Stratégie payante

Prenant très tôt la mesure du risque sanitaire encouru, il écrit le 27 février dans la revue médicale The Lancet que ce nouveau coronavirus représente « une menace imminente » qui pourrait avoir « un effet dévastateur » sur l’Afrique, et annonce des mesures fortes pour empêcher ce scénario du pire.

Abonné(e) au magazine papier ?
Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital
pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.





Source link

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.