Exclusif – Notre dernière rencontre avec Amadou Gon Coulibaly – Jeune Afrique


Amadou Gon Coulibaly, le 30 juin 2017.

Amadou Gon Coulibaly, le 30 juin 2017. © Issam Zejly pour JA

Quelques jours avant son décès, Amadou Gon Coulibaly s’était confié à Marwane Ben Yahmed, le directeur de la publication de Jeune Afrique. L’occasion d’évoquer sa santé, sa manière d’appréhender la suite des événements, sa relation avec Alassane Ouattara…


Ce fut notre dernière rencontre, au tout début de juillet. Hospitalisé puis en convalescence à Paris depuis deux mois, Amadou Gon Coulibaly (AGC), que je connais depuis près de 20 ans, m’avait fixé rendez-vous à son hôtel, La Réserve, dans le 8ème arrondissement de Paris, à quelques mètres à peine de l’Élysée. Un entretien informel, qui revêt, hélas ! un tout autre caractère aujourd’hui, alors que ces lignes sont écrites au lendemain de son décès, le 8 juillet à Abidjan à la clinique Pisam. C’était une belle après-midi d’été. D’excellente humeur, particulièrement détendu, il m’a accueilli dans le lobby d’une boutade : « On fait comment ? On se salue avec les pieds, les coudes ou bien on garde nos distances ? ». Éclats de rires.





Source link

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.