dans le Grand Nord, Paul Biya écarte les fortes têtes – Jeune Afrique


Le scrutin régional aura lieu le 6 décembre 2020 (photo d'illustration)

Le scrutin régional aura lieu le 6 décembre 2020 (photo d’illustration) © MABOUP

Le RDPC est déjà assuré de remporter les présidences du Nord, de l’Extrême-Nord et de l’Adamaoua lors des régionales du 6 décembre. Et le parti de Paul Biya a retenu des têtes de liste qui ne s’opposeront pas à Yaoundé.


Majoritaire dans les trois régions du Grand Nord, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir) est assuré de s’en octroyer les présidences à l’issue des élections régionales du 6 décembre prochain.

Fait notable : il n’y pas de fortes têtes locales sur les listes investies par le parti majoritaire dans le Nord, l’Extrême-Nord et l’Adamaoua. Yaoundé veut en effet pouvoir contrôler les exécutifs régionaux élus dans cette partie du pays culturellement proche du fédéralisme nigérian et frontalière, notamment, de l’État de Borno, le berceau de l’irrédentisme religieux porté par la secte islamiste Boko Haram.

Pas d’ambition nationale





Source link

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.