comment Tebboune démantèle les réseaux de Gaïd Salah dans l’armée – Jeune Afrique


Le président algérien Abdelmadjid Tebboune reprend l'armée en main.

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune reprend l’armée en main. © Sidali Djarboub/AP/SIPA

Les nombreux changements menés au sein de l’institution militaire et les péripéties judiciaires de plusieurs hauts gradés témoignent d’une révolution discrètement menée au sein de la Grande Muette.


Une révolution de velours est en cours au sein de l’armée algérienne. Trois départements hautement sensibles du ministère de la Défense ont ainsi été visés par une série de limogeages opérés à la mi-août par le président Tebboune.

Placé en 2017 à la tête du département transmissions, systèmes d’information et guerre électronique de l’armée, le général-major Abdelkader Lachkhem a été limogé et remplacé par le général-major Farid Bedjghit, qui dirigeait jusque-là l’École supérieure des transmissions de Koléa. Directeur du département organisation et logistique de l’état-major de l’armée, le général Ali Akroum a été démis de ses fonctions pour être remplacé par le général-major Houes Ziari.

Quant à la direction des fabrications militaires du ministère de la Défense (MDN), elle n’a pas été épargnée. Son chef, le général-major Rachid Chouaki, a été écarté, tout comme le général-major Mohammed Teboudelette, qui assurait la direction du matériel militaire du MDN.

Relation privilégiée





Source link

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.