Cabral Libii, le jeune loup qui se rêvait en « Macron camerounais » – Jeune Afrique


Cabral Libii, Député à Yaoundé, Cameroun le 6 mars 2020.© Fernand Kuissu pour JA

Cabral Libii, Député à Yaoundé, Cameroun le 6 mars 2020.© Fernand Kuissu pour JA © Fernand Kuissu pour JA

Grâce à une campagne particulièrement habile, l’ex-leader estudiantin s’est fait élire député en février, confirmant sa percée lors de l’élection présidentielle de 2018.

Lors de l’élection présidentielle d’octobre 2018, Cabral Libii, 40  ans, rêvait d’être le « Macron camerounais ». C’est finalement à l’occasion des législatives de février, couplées aux élections locales, que le leader du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) a recueilli les fruits de sa popularité naissante.

Dans un paysage politique où la gérontocratie est la règle, l’entrée de l’ancien activiste estudiantin à l’Assemblée nationale représente une vraie gageure. En dépit d’une surprenante troisième place en 2018, lors du scrutin qui a vu Paul Biya décrocher un huitième mandat, de nombreux observateurs prédisaient son échec.


Lire les autres articles du dossier

«Cameroun : les réformes, ces autres victimes du coronavirus»





Source link

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.